Parcours


 
                                 

                   
Portrait dans l'atelier                                             Atelier de ZAO Wou-Ki, Paris, Avril 2006                         Vernissage de l'exposition 
                                                                                                                                                                                      de ZAO Wou-Ki, Château 
                                                                                                                                                                                     de Nemours, Octobre 2007

 

  1988                Naissance à La Rochelle 

  1994 - 2006       Formation artistique à l'Atelier d'Art Joussaume (La Rochelle) - Peinture, dessin, histoire de l'art

  2006                Rencontre avec le peintre ZAO Wou-Ki dans son atelier (Paris) 

  2006 - 2009       Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes - Obtention d'une Licence en architecture
 
  2009 - 2011       Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes - Master - Obtention du Diplôme d'Etat d'Architecte, avec les
                         félicitations du jury                                       


  Depuis 2009      Membre de l'Atelier lithographique de La Rochelle






  Au commencement était la lumière ...




         

          Mon aventure picturale a débuté à l'âge de 6 ans, mais ce n'est que vers l'âge de 16 ans que j'ai vraiment pris conscience qu'une histoire pouvait se nouer entre la peinture et moi. Ma rencontre avec ZAO Wou-Ki en 2006 n'a fait que pleinement renforcer cette conviction. Il a ouvert mon esprit à ce qu'inconsciemment jusque là je cherchais à exprimer.

          Mon travail s’ancre pleinement sur la leçon de Cézanne. « Réaliser ses sensations » disait-il, c’est-à-dire « vivifier en soi, au contact de la nature, les instincts, les sensations d’art qui résident en nous ». Le maître d’Aix m’a appris à regarder et lire la nature, autant que Matisse m’a appris à « révéler la fraîche beauté du monde ». L’Occident m’a apporté la lumière et la couleur. L’Orient m’a apporté l’espace et le vide. Mon travail se situe à la rencontre subtile de ces deux influences. Des premiers pictogrammes aux bronzes anciens, des paysages Song aux calligraphies des artistes lettrés, l’art chinois m’a éveillé au monde des signes et du cosmos.

          Le sujet de mon travail n’est pas la nature, mais mon ressenti intime face à elle. Ma peinture relève de ce que je nomme la “figuration intérieure”. Je me peins moi-même, tel que j’éprouve la nature. Mes toiles sont de vrais autoportraits de mon moi profond. J’y figure ma vision, ma perception, mon interprétation du monde. Je ne cherche pas à peindre une réalité perçue mais une vérité vécue. Les sentiments éprouvés au contact de la nature sont des choses bien réelles, qui s’expriment physiquement. Mais ils se traduisent par un langage pictural informel. Ma peinture se tourne vers l'appréhension de l'espace, l'opposition entre le vide et le plein, la quête d'une lumière toujours plus pure, sans cesse renouvelée. Il s’agit de rendre la beauté perçue de la nature, la pureté de sa lumière, son scintillement, son éclat. Je cherche à exalter les souffles vitaux, l'énergie interne du monde, l'éternité cachée des choses. Un seul dessein gouverne mon travail : obliger le tableau à être libre. 

          Je termine sur cette très belle citation de Bachelard, extraite de L’Air et les Songes, qui accompagne toute ma production : « Dans le règne de l’imagination, l’infini est la région où l’imagination s’affirme comme imagination pure, où elle est libre et seule, vaincue et victorieuse, orgueilleuse et tremblante. Alors les images s’élancent et se perdent, elles s’élèvent et elles s’écrasent dans leur hauteur même ».





 


  :: © 2008-2019   site créé sur ODEXPO.com   Concepteur de sites pour les artistes - Politique de confidentialité